samedi 29 août 2015

Must Be The Clouds In My Eyes




22/08/15


   Comme je vous le disais mardi, je me suis aventurée seule avec mon trépied pour faire quelques photos de ma tenue en dehors de ma chambre. Le décor est pas extraordinaire mais ça change un peu de mon mur tout blanc (un mur gris délavé, youhouu!), et cette tenue ne ressortait pas bien en intérieur. Et puis j'aime bien les murs un peu défraîchis.
Tout ça pour vous montrer mes petites chaussettes à pois trop mignonnettes et cette jupe à fleurs banale mais estivale. Je voulais vous la montrer depuis un moment mais à chaque fois mes tenues était un peu sans intérêt. Puis j'ai trouvé qu'elle se mariait bien à ce haut à pois comme les chaussettes - n'est-ce-pas fabuleux ? ;)

Que pensez-vous de cette association ? Et aussi, vous préférez mes photos en intérieur ou extérieur ?
Votre avis m'est précieux :)


Hi guys ! Like I told you last Tuesday, I went out to shoot some outfits. Here's my first try ;)

Lately I bought this floral skirt and had no idea how to wear it cause I thought it looked boring on every outfit. And suddenly I thought of pairing it with this sheer dotted top and socks. Now we have a cute preppy outfit. 

How do you like it ? And do you prefer my outside shoots or indoors ones ? 








Haut à pois - Pull & Bear
Jupe - Forever21
Chaussettes - H&M
Derbies - H&M

xoxo♥

jeudi 27 août 2015

The Milk Bag




18/08/15

   Voici la première partie d'une nouvelle séance avec Aimée. Cette fois le but était de mettre en avant les produits que j'ai choisis dans le cadre de ma collaboration avec la marque Pepaloves. Nous nous sommes beaucoup amusées à réaliser ces petites mises-en-scène. Nous voulions d'ailleurs un côté second degré dans ces clichés, j'espère que c'est réussi :)

Lorsque j'ai vu ce petit sac "brique de lait" dans leur catalogue, j'ai tout de suite craqué. N'est-il-pas tout mignon tout plein ? 

Toutes les deux nous avons imaginé différentes scènes. Aimée a eu l'idée d'utiliser plein d'accessoires super chouettes, comme les bouteilles de lait, les sucreries, et d'autres que vous découvrirez dans les prochains articles. De plus, sa maison est un endroit idéal pour des photos, avec cette verrière aux murs vert d'eau
De mon côté j'ai pensé les tenues, en ajoutant pour cette série ma touche Lolita, avec la chemise large à rayures rose layette, les chaussettes et les nœuds façons papillotes. 

Que pensez-vous de ces clichés ? 
Auriez-vous imaginé une autre situation pour valoriser ce petit sac ?

Donnez-moi vos réponses, je suis curieuse d'avoir votre avis :)


   Hello guys, I'm very glad to show you those little pictures taken by my dear Aimée. This time our goal was to put forward the items I received from my cooperation with Pepaloves. This is the first part of our work. 

When I saw this cute Milk Bag in Pepaloves catalogue I couldn't resist choosing it♥
Seriously, it's so adorably retro isn't it ?

We both imagined different scenes. Aimée had the terrific idea of adding many cute accessories such as the bottles of milk, candies, and others you will discover in our next parts. What's more, she has a fantastic house to take pictures in, with this beautiful greeny glass wall room.
For this scene I was again inspired by little Lo (she's in my blood) so I chose to wear this oversized pink striped shirt, high socks and bows in the hair like curl papers.

What do you think about this scenery ? Would you have thought of another way to put this little bag forward ?

Tell me dears, I'll be glad to read your answers.




Inspirations:

Found here: http://ginnybranch.blogspot.fr/2010/06/lolita.html

Bisous bisous !

mardi 25 août 2015

Accidents Never Happen




23/08/15


Chers lecteurs, pour la première fois j'ai osé sortir de chez moi seule avec mon trépied afin de shooter cette petite tenue. J'ai trouvé derrière ma résidence cet espèce de terrain vague sans issue, à l'abris des regards.
J'étais venue la veille avec ma sœur car j'avais peur de me faire surprendre en train de prendre la pose face à mon appareil comme une idiote. 
Sauf que ce matin là on était dimanche et tous le voisinage avait décidé de prendre le ptit dej dans son jardin. Joie. Je me suis donc cachée entre un arbre et une palissade pour réaliser ces ravissants clichés. Bref.

Je porte un short en jean fleuri que je ne quitte plus en ce moment, offert par CNDirect. Je n'avais pas acheté de short en jean depuis quelques siècles, et celui-ci a la coupe parfaite: taille haute, pas trop court. Et puis, il a des fleurs quoi ! ;)
Je l'ai associé à ce haut qui est en fait une robe Kling, trouvée dans une friperie. J'aimais beaucoup ce rouge vif et le col Claudine. Je suis moins fan de la partie inférieure du coup je la dissimule, haha. 

Que pensez-vous de cette tenue ? Le short vous plaît-il ? :)


For the first time I decided to try and go outside on my own to shoot this little outfit. I had been this way on the day before with my sister (to take pictures of another look that will come out later) to make sure nobody would see me striking poses in front of my camera and tripod. But when I came back again it was on a Sunday morning and all the neighboroud had gone out in their gardens for breakfast and they could see me through their hedges. So I hid myself between a fence and some bushes to deal with my stuff.
What an adventure haha !

I'm wearing these shorts I'm currently in love with, sent by CNDirect. It had been a while since I hadn't get myself a pair of denim shorts - this one has the perfect cut, high-waisted and actually not too short. What's more, it has flowers ! Seriously, how could I resist ?
I chose to combine it to this red Peter Pan collar top -which is actually a dress which I don't really like the bottom.

How do you like this outfit ? What do you think about these shorts ?



Dress worn as a top - Kling (thrifted at Trafic)
Denim shorts - CNDirect


(J'ai enfin trouvé comment faire des des montages photos facilement, youhouu!)

Bisous bisous !

dimanche 23 août 2015

Black Dust Woman




28/04/14 - Paris


   Last black and white polaroids and a few color pics I had to show you from my photoshoot with the amazing Philipp Morozov, in April '14.
I decided to keep them dusty cause I actually liked the effect it gave. 
These series are quite dark but still sensual and mysterious. Some of them remind me of an old horror movie

I don't know if I said it already, but this was the first time I was modelling for a professional photographer and this is one of the best memories I will keep in my mind. Also, these photographs were taken at a moment when I had to prove myself quite a lot of things, I had entered a very intense and hard part of my life.
I needed changes. I needed confidence. And Philipp helped me do it.

I understand all this right now, looking at those pictures of myself, more than one year later. I feel a bit sad but I also feel relieved and proud to see what I've accomplished since this meeting. What I learned and tried to work on. Not only in being a model, but in my personal evolution.

So many thanks to you Philipp, for everything you've done for me.
I hope that we can meet again soon.

If you want to see our entire work together, click on this link.


   Voici enfin les derniers polaroids et quelques clichés en couleurs de ma séance avec Philipp Morozov, datant d'avril 2014.
J'ai décidé de garder les grains de poussière parce que j'aimais bien l'effet, finalement. Ça donne un charme authentique, imparfait.
C'est une série assez sombre mais sensuelle et mystérieuse. Certaines me font penser à un vieux film d'horreur.

C'était l'une des premières fois que je posais pour un photographe professionnel, notamment dans de telles conditions, et c'est l'un de mes plus beaux souvenirs.
De plus, lorsque ces portraits ont été pris, je traversais une période très difficile et intense de ma vie, j'étais émotionnellement très fragile et j'avais besoin de me prouver certaines choses. Ce n'est d'ailleurs pas anodin si j'avais coupé mes cheveux subitement quelques jours auparavant. J'avais besoin de changements et de confiance
Philipp m'a énormément aidé à réaliser tout ça.

Je m'en rend compte maintenant (quelques minutes avant de poster cet article), en regardant ces photos de moi, plus d'un an après. Cela me rend un peu triste mais aussi soulagée et fière de voir ce que j'ai accompli depuis cette rencontre, tout ce que j'ai appris et ce que j'ai essayé de travailler. Pas seulement en tant que modèle, mais dans mon évolution personnelle.

Et c'est la raison principale pour laquelle je continue à faire grandir cette passion
Je tiens à remercier infiniment mon ami Philipp pour son aide précieuse, sa gentillesse et son talent.

Pour voir l'intégralité de nos photos, cliquez sur ce lien.
















xoxo

vendredi 21 août 2015

Toulouse




   Aujourd'hui je voulais partager avec vous ces quelques clichés pris lors de ma toute première virée dans la Ville Rose. Et parce que cette virée a légèrement viré au cauchemar, je tenais à vous raconter mes aventures absolument passionnantes.
Si vous n'avez pas de temps à perdre, contentez-vous des photos, mais si vous souhaitez insatiablement connaître les détails de ce périple, je vous invite à lire mon petit récit que j'ai taché de rendre amusant tout en restant fidèle aux faits (malheureusement).

Cela dit, ces incidents ne m'empêcheront pas de revenir avec grand plaisir dans cette si jolie ville qui a bien des surprises (positives j'en suis sûre) à dévoiler sous mes yeux émerveillés. Promis Toulouse je ne te déteste pas !

Et vous, connaissez-vous cette ville ? Dites-moi ce que vous en pensez, pour me donner envie (ou encore plus peur) d'y retourner ;)
J'espère que les photos vous plairont !

   Today I wanted to share some pictures I took during my first time in Toulouse, a city from Southern France. It's called the "Pink City" because it's all made with red-pink bricks. I love bricks. And I loved this town, I hope you will like this quick visit as well.

The irony of it all is that Toulouse is supposed to be the "enemy" and rival of Bordeaux, my town, and I always said I hated it knowing well that I could not think such a thing without visiting it. So indeed it's a most beautiful city, warm and authentic, but the lifestyle was really stressing and there are cars everywhere, traffic jams, things are not indicated so well... (Okay, I had to find some flaws haha).

Have you ever been to this city ? Do you know some part of South France ? 
I would love to hear about your opinion on it, or if you would like to come and visit it :)


13/08/15 - Toulouse


Ahh Toulouse ! Ville rivale de Bordeaux, et pourtant si différente
Je n'y avais donc jamais mis les pieds, mais je prenais un malin plaisir à dénigrer (gentiment) nos meilleurs ennemis. 
Mais lorsque ma sœur et son mari ont du s'y rendre pour des papiers, j'ai sauté sur l'occasion de découvrir cette ville en les y accompagnant.

L'euphorie totale. Le long de l'autoroute j'ai repéré les premières constructions en briques rouges, qui sont donc le signe distinctif de cette ville (au cas où vous ne connaîtriez pas), frétillant d'impatience. 
Et je n'ai pas été déçue quand nous sommes entrés dans la ville, en voyant des briques absolument partout ! Genre même les maisons de style Victorien ou les immeubles plus modernes étaient en briques ! 


Nous devions donc nous rendre au Consulat de Tunis. Après s'être coltinés les bouchons et avoir tourné en rond dans la ville afin de trouver une place où se garer (voilà entre autre pourquoi je hais les voitures), nous sommes arrivés au Consulat. Et c'est là que les ennuis ont commencé.

Nous avons ainsi appris que ce jeudi 13 août était un jour férié en Tunisie, et que donc les bureaux étaient fermés. Après trois heures de route, je vous laisse imaginer la haine et le dégoût qu'on a pu ressentir en entendant ça.
Mais nous sommes restés calmes, et avons pris la malheureuse sage décision de rester pour la nuit. Et grâce à AirBnB, on a pu trouver rapidement un logement abordable. Sauf qu'on a jamais eu de nouvelles de la loueuse.

Nous sommes donc partis déjeuner sur la magnifique place du Capitole, au Florida Café, où les plats étaient délicieux. Je commençais à reprendre espoir en notre journée, lorsque mon beau-frère s'est senti mal. Le stress le rend malade.
Genre il crache toutes ses entrailles et grelotte comme s'il tremblait de froid.
Nous sommes donc vite retourné à la voiture pour qu'il puisse se reposer, et aussi parce qu'il devait faire des photos d'identité, nous sommes allés au bout de la ville dans un Auchan, où le photomaton nous a fait refaire dix fois les photos car elles n'étaient "pas conformes". Journée de la poisse donc.
Ma sœur et moi avons ensuite laissé son mari dormir dans la voiture tandis que nous sommes reparties en métro pour visiter la ville.


J'ai ainsi pu m'aventurer dans les petites rues du centre et prendre ces clichés. J'étais vraiment ravie, car j'adore les briques (vous aviez compris je pense) et le bleu, un mélange apparemment fréquent dans cette ville. Il y avait aussi plein d'églises imposantes et vraiment belles.
Puis l'orage a commencé à gronder, la pluie à tomber, le vent à souffler. De plus en plus fort. Au bout d'une heure à peine après notre arrivée nous avons du sauter dans le premier bus qui passait par là et nous engouffrer ensuite dans le métro.

On m'avait prévenu qu'à Toulouse les passagers du bus clament tous en cœur "merci au revoir bonne journée !", et c'est exactement ce qui s'est passé (je sais pas comment ça se passe dans votre ville mais chez nous le chauffeur en a rien à faire que tu lui dises au revoir, c'est limite s'il oublie pas de t'ouvrir la porte de descente). Bref, ça nous a fait sourire avec ma sœur.

En revanche dans le métro à l'heure de pointe c'était pas la même politesse. Quand les portes se sont ouvertes les gens se sont rués dedans sans attendre que les passagers descendent. Ça m'a un peu choqué et j'ai ricané "et après on dit que les toulousains sont plus cool et détendus" ;) Et personne n'a cédé sa place à ma sœur enceinte, un truc qui me rend folle.




Nous avons retrouvé son mari, qui était toujours vivant, et contraints de trouver un hôtel en urgence, ma sœur a réservé une chambre dans un Formule 1.
Je ne sais pas si vous avez déjà mis les pieds dans ce genre d'établissement, mais c'était fort charmant. Folklorique, comme qui dirait. Les toilettes de l'hôtel, qui étaient situées juste en face de l'entrée (sympa la discrétion) ont bien failli me nettoyer les fesses avant même que je m'assoie (façon de parler bien entendu, on ne s’assoit jamais sur des toilettes publiques), à cause d'une fichue chasse d'eau automatique mal réglée. J'ai eu la trouille de ma vie, et un mec qui passait par là quand je suis sortie en trombe a rigolé avec nous.

Il était déjà 20h, nous n'avions plus de batterie sur aucun de nos portables, et on commençait à avoir faim. Nous avons du repartir à Auchan, le seul centre commercial qui ferme à 22h (Auchan, Dieu te bénisse). J'ai pu y acheter un chargeur, qui après avoir chargé le portable de ma sœur ne fonctionnait pas sur le mien. Joie. Sur le chemin du retour nous sommes tombés sur un livreur de pizzas, aussi avons nous décidé de le suivre. Mais il avait un raccourci et nous a donc semées. On s'est perdues. On trouvait pas cette fichue Boîte à Pizzas, parce que le GPS nous indiquait encore n'importe quoi, puis on a fini par tomber dessus. On a attendu une heure nos pizzas au lieu des vingt minutes annoncées.

Après avoir englouti nos pizzas à l'hôtel, on s'est couchés parce qu'on avait rien d'autre à faire. J'avais même pas de lumière pour lire mon livre. Mon beau-frère était toujours malade comme un chien. 
A 4h du matin, on s'est tous réveillés sans raison et moi j'ai piqué un fou rire interminable, sans raison. J'en pleurais, je crois que c'est les nerfs qui lâchaient. 
A 6h on s'est enfin rendormies, puis vers 9h on a fichu le camp pour régler cette histoire administrative et retourner dans notre bien aimée Bordeaux♥













Ma tête avant la nuit à l'hôtel.
La vue depuis notre chambre, au moins on avait un peu de verdure.
Ma tête après la nuit à l'hôtel. HAHA.

Bisous bisous !