mardi 31 mai 2016

Big Sensation




15/05/16 - Pau


   Avant que vous n'alliez plus loin dans cet article, je tiens à vous préciser que je me trouvais particulièrement affreuse ce matin là - et ne parlons pas de mes cheveux fraîchement séchés à l'air libre - je vous demanderai donc de vous concentrer sur cette ravissante tenue du dimanche ;) 

Ma mère et moi nous rendions chez mon arrière-grand-mère pour le déjeuner, aussi ai-je opté pour une tenue plus ou moins apprêtée, romantique et printanière. Les Dr. Martens apportent une touche un peu grunge à l'ensemble, car ma mamie vit pas non plus dans un couvent.

   Pour la petite anecdote, j'avais demandé à ma mère ces quelques photos de ma tenue, lorsqu'une dame s'est extasiée sur la veste de ma mère (photo plus bas), qui s'est trouvé quasiment la même que la mienne (hihihi). Puis nous sommes parties acheter une tarte sablée chantilly framboises à la pâtisserie (hum) avant de retomber une rue plus loin sur la même dame qui a remarqué que nous portions toutes deux des chaussures à fleurs et nous a fait plein de compliments - c'est tellement rare à Pau, et en tout cas ça nous a donné le sourire : )


   First of all, let's forget about how hideous I looked on that day and let's rather focus on this perfect Sunday outfit. 
My mother and I were going to have lunch at my great grandmother's so I opted for a quite romantic classy attire, just a bit grunged up by the Dr. Martens - because my grandma doesn't live in a convent. 

We actually received many compliments on both our looks from a funny lady we met before and after getting this super-delicious shortbread raspberry and cream pie



Embroidered top - Dresslink
Skirt - Emmaüs
Seam tights - Calzedonia 
Floral boots - Dr. Martens


Bisous bisous !

samedi 28 mai 2016

The Forest Party




20/05/16


   Une drôle de série réalisée par David, avec des confettis et... des moustiques
Moi qui ne craint jamais ces insectes sanguinaires, je me suis retrouvée en quelques minutes avec une soixantaine de piqûres sur les jambes, car j'avais mit de l'huile trois heures auparavant. Super sympa quand t'as prévu de sortir jambes nues le lendemain, haha.
Cela dit, la bonne humeur et la gentillesse de David et sa copine Marine m'ont fait tout oublier ;)  Et le résultat de la séance en valait la peine.

Le mélange des confettis et de la forêt crée une atmosphère onirique et inattendue que je trouve très chouette !
Qu'en pensez-vous ?

Pour retrouver mes précédentes collaborations avec David, rendez-vous ici, ou sur sa page Facebook pour découvrir plus de son travail : )


David and I met again for a photoshoot in the forest with confetti and... mosquitos
At the end of the shoot I had about sixty stings on my legs, just because I had put on oil on them a few hours before... How silly I looked when I got out with my bare legs on the day after ! 

Nonetheless, the good humor and kindness of David and his girlfriend Marine couldn't spoil our photoshoot, and the result is more than satisfying: a dreamy and unexpected atmosphere that I hope you will enjoy.







Collared dress - Mon Showroom
Skirt - Pepaloves

Bisous !

mercredi 25 mai 2016

Rouge Fraise




06/05/16


   Je vous remercie pour l'attention toute particulière que vous avez porté à mon dernier article. Encore une fois, j'étais très surprise et touchée de tous les retours reçus: de gentils mots de soutien mais aussi des récits déchirants de personnes qui vivent ou ont vécu une situation similaire, des sentiments pareils.
Merci
Si vous n'êtes pas passé par Facebook pour lire mon article, vous n'avez pas du en saisir tout le sens, aussi aimerais-je vous préciser que cette lettre ouverte s'adressait à deux de mes frères, et particulièrement l'un deux, autiste depuis sa naissance. Son incapacité à communiquer reste le plus grand malheur de ma vie, et j'ai grandi en me faisait à l'idée que son état ne changerait jamais. Cependant, des conflits entre "grandes personnes" font que je ne peux plus voir mon frère comme avant, et mon second frère en pâtit énormément depuis toujours, et j'ai encore aujourd'hui du mal à parler à cœur ouvert avec lui. 

J'ai choisi de partager ces pensées ici car je n'aurai peut-être pas le courage de le faire de vive voix un jour. J'espère avoir un jour ce courage; et changer les choses dans ces relations qui me dépassent.

C'est donc un peu maladroitement que je reviens au sujet principal de ce blog, bien futile mais pourtant si important dans l'équilibre de mon quotidien ; )
 Une tenue printanière aux tons roses et rouge fraise, qui se valait bien d'être accompagnée d'une fleur de fraisier - n'est-ce-pas ?
Encore une fois, comme j'étais de séjour à la campagne, j'ai opté pour un look tout simplerétro et floral, auquel j'ai naturellement assorti mes nouvelles fleurs d'oreilles dorées choisies sur Rings & Tings

Merci encore à vous d'être sur ce blog. Je vous souhaite une belle journée/nuit chers lecteurs !


   First of all, I wanted to thank you for the sweet attention you shew concerning my last post. You may have not understand the whole sense of it, so to be a bit clearer, I have a brother suffering from autism. His incapicity of communicating has always been my greatest sorrow. And our other brother is also suffering a lot from a conflictuous situation where his parents are involved. I wish to be strong enough someday to change things between them all, and this is why I decided to share this open letter. 

So this is quite awkwardly that I'm going back to the main subject of that blog: fashion.
It was a hot sunny day at the countryside, so I wore a simple, floral and retro outfit with red and pink tones. I put my golden floral earrings from Rings & Tings to match the whole.

So how do you like it ? Wish you a great day/night, and thank you again for being here and reading me ♥






Shirt - Second-Hand
Skirt - Zara

xxx

dimanche 22 mai 2016

To My Brother Who Can't Hear Me


Dr Dre - The Message


   Petit frère, toi qui ne pourra jamais lire ces mots, 
Pardonne-moi de n'avoir jamais eu le courage de dire non.
Pardonne-moi d'avoir tant pleuré quand je pouvais rire, parler, vivre.
Pardonne-moi d'avoir tant de fois escaladé ton dos si haut comme une montagne, pour me laisser glisser dans ce fauteuil que tu chérissais tant - mais ton sourire joueur était comme un miracle dans mon esprit d'enfant.

Un miracle. J'ai cessé de croire aux miracles depuis bien longtemps.
Tu sais un jour, j'ai prié pour toi. Ils nous ont emmené dans cette église, et j'ai fermé les yeux en demandant à réaliser ce rêve des plus candides et des plus stupides.
Comme j'ai pu pleurer en comprenant que mes vœux ne seraient jamais exaucés. 
Comme j'aurais haïs ce Dieu, si j'avais cru à cet énième mensonge une seule seconde.
Comme je l'aurais maudit, comme il t'a maudit le jour où tu es né.

Mais la cruauté de la vie est seule à blâmer. 
Tu nous as appris que la perfection n'était qu'utopie, et j'ai voulu faire comme toi, rester une enfant pour toujours, muée dans l'apparente insouciance.
Mais tu vois petit frère, même ça, ce n'est pas possible.

Tous ces gens qui parlent de génies cachés derrière des esprits indomptés,
Qui parlent de cette unique lettre de différence avec artiste,
Tous ces gens qui n'en savent rien, je les ai détestés.
Je leur ai craché mon amertume, hurlant en silence que tu ne pouvais même pas exprimer un mot.
Ni de tes mains, pourtant si puissantes, ni de tes lèvres pourtant si chantantes.

Je ne lui pardonnerai jamais. Ces coups, ces humiliations que ne comprenais pas.
Cette violence et cette haine que je commençais à peine à former en moi.
Mais toi, grand frère, tu connais cette haine, et tu ne t'en départiras jamais.

La paix ou la haine, mais l'amour, inconditionnel, infini.
Nos choix ont divergé, mais l'amour est toujours là.
L'amour te sauvera peut-être, mais toi petit frère, l'amour ne t'aidera pas. 

Rien ne changera.

Peux-tu seulement comprendre nos paroles, peux-tu seulement ressentir notre amour ?
Peux-tu seulement ressentir le chagrin, la joie, la colère, la jalousie, la peur, l'affection, la sérénité ou encore l'amusement ?
De quoi peux-tu rêver la nuit ? A quoi penses-tu le jour ?

Cette absence de réponses laisse des plaies qui ne se refermeront jamais petit frère.
Et toujours je pleurerai en pensant à toi et à cette prison qu'est ton corps,

Et toujours je pleurerai en pensant à toi et à cette prison qu'est ta rancœur.

Derrière l'incessante fumée, derrière l'ivresse,
Ta lâcheté se dresse fièrement et menace l'équilibre des choses.
Baisse les armes que sont tes mots,
La peine est perdue grand frère, il n'y a plus rien à faire, et si peu à dire.
Seulement vivre, et aimer.

Et je vous aime malgré la peur, le désespoir et la colère.

A mes deux grands frères. 



To my brother who can't read me. 
I wonder - can you see what I see,
Can you hear me talking to you, can you feel me loving you ?
You were brought to this universe and still in another world. 
Oh dear little brother, we will never recover from it. 
You changed the course of everything. 
Life teared us apart, you've been so far from us all along. 
You caused our tears and prayers. 
Prayers. I've given up on miracles a long time ago. Would I have believed in some God, I'd hate him right now. No supreme intelligence but Nature would have brought so much pain. Life is cruel. We were taught about it.
I asked for someone to release you. I wished I could hear your voice someday, hear you laugh, hear you say my name. 
And it didn't happen.

What was I supposed to do little brother ? 
What were we supposed to do...

I used to cry every night for years thinking about you sweet angel. 
Say my name little brother. 
This prison you grew in made me sick, my throat's knotted and my heart full of sadness. 

And I hate them for what they've done to you, please please forgive me I haven't been able to say no and be courageous. You probably made it through the worst kind of pain. 
But can you even feel anything little brother ?
Can you feel anger, sadness, fear, love, joy, peace ? 
I wonder. And I will never know.
This is terrifying, my brother. 

I will never know. 

To my brother who can't hear me, 
I wonder - how does it feel to be in your world.
You know little brother, there is something really annoying when I listen to them,
Talking about all these genius hiden under wild spirits.
You cannot even take care for yourself son.
You cannot even express a word.
How frustrating it is to never be answered.
How miraculous it feels when your lips curve into smile,
How miraculous it felt when tears ran down your cheek for the first time since -

This prison of pain and bitterness had its bars broken many times
Many times I was incapable of anything.
I'm weak, I'm scared, and I feel too much.
Only for that I should rejoice, 
But the loss is too heavy brother.

Behind the smoke, behind the drunkenness
Stands your cowardise, proud and fierce.

There's a point when you need to help yourself,
Cause if you can't trust your creator, hatred and pity won't help you either brother.
You're stronger than me, but you have to lay down your arms and be ready for love.
Cause it's the only thing life is worth for.

And I love you brothers, in spite of anger, despair and fear,
I love you. 

To my brothers.


jeudi 19 mai 2016

Want To Tell You About The Girl I Love



28/03/16 - Rue Crémieux, Paris.


   Lors de mon dernier passage à Paris, fin mars, j'ai retrouvé mon amie et blogueuse Sybille (alias The New New Girl) pour une séance photo avec Clara et Rudy, tous deux graphistes et photographes.

Au regard du vestiaire très coloré de Sybille, j'ai pensé que ma petite robe jaune (que je vous ai récemment présentée ici) devait être de la partie. On a donc imaginé des looks très années 60, rappelant l'univers "enchanté" de Jacques Demy, et la fameuse rue Crémieux (qui a fini par obtenir le surnom de "rue des blogueuses") s'est avérée être le lieu idéal pour des tenues retro aux couleurs pastel.

C'est vraiment un thème que je rêvais d'exploiter depuis longtemps, et faire un shooting avec Sybille était la plus belle façon d'immortaliser notre jeune amitié. Bien que nous ne nous voyons que lors de mes séjours à Paris, depuis maintenant deux ans, je découvre à chaque fois une personne drôle, sincère, passionnante, curieuse et adorable.

J'espère que ces clichés vous plairont - et je vous invite à découvrir le travail de nos deux photographes talentueux, sur leurs pages Chloranamour & The Fox Photographie.
Les photos individuelles de Sybille sont à retrouver sur son blog !


   Dear readers, let me introduce you a very special series- very special to me for I met my friend Sybille (from The New New Girl) and the adorable Clara and Rudy, both photographer and graphic designers, for a colorful, joyful photoshoot in Rue Crémieux (also known as "blogger's street" in Paris).

I've met Sybille two years ago after a few virtual talks, and ever since, I've learned to know her more and more, for the best. She's such a funny, sincere, fascinating and lively person. What's more, I'm sooo jealous of her amazing wardrobe ;)
Therefore, a photoshoot with her was the best way to capture our friendship.

We imagined something retro and girly, in the style of Jacques Demy's movies - you can see pictures that inspired me below. 

Check out Clara's work on her page Chloranamour and Rudy's on The Fox Photographie
Single pictures of Sybille are to be found on her blog !




Ma tenue:

Béret - Vintage
Chaussettes - H&M
Babies - André
Gants - Vintage
Lunettes de soleil bleues - Vintage

Pour en savoir plus sur la tenue de Sybille, rendez-vous sur son blog !



INSPIRATIONS:
© Kara Hayward in Moonrise Kingdom, by Wes Anderson.
© Pandora by Pauline Darley
© Pandora by Pauline Darley
© Catherine Deneuve & Françoise Dorléac in Les Demoiselles de Rochefort, by Jacques Demy.

Sylvie Vartan // © Anna Hollow

© Catherine Deneuve dans Les Parapluies de Cherbourg, de Jacques Demy.
©Tavi Gevinson by Petra Collins.


Bisous bisous !