samedi 30 avril 2016

Black Magnolia




16/01/16


   Suite de ma série à l'argentique avec Vincent. J'avais fait l'acquisition de mon premier body en dentelle quelques jours auparavant. C'est une pièce que j'ai toujours rêvé d'avoir, pour son raffinement et sa sensualité. J'ai réussi à trouver un modèle qui me plaisait chez Etam, abordable et sans vulgarité
Vincent sait exacerber la féminité avec douceur et dans une atmosphère surannée qui est en accord avec mon univers. 

Poser en lingerie n'est pas toujours facile, on se retrouve face à ses petits complexes et surtout, face au regard du photographe. J'ai choisi de le faire avec Vincent car j'ai confiance en lui, après deux collaborations ensemble, et parce que nous avions discuté autour d'un café de notre vision du corps nu ou dénudé en photo. C'était pour moi l'occasion de partager mon intérêt pour la lingerie fine à travers une série plus intimiste.

Je suis souvent agacée lorsque je reçois une dizaine de propositions de shoots similaires suite à la publication d'un article où je pose en lingerie. C'est inévitable, j'ai bien conscience que je m'expose à cela (si ce n'est pire), mais je me sens prise au piège entre un manque de nouvelles pièces (déjà que j'achète très peu de vêtements, les sous-vêtements sont loin d'être ma priorité), une envie de nouvelles collaborations mais également un désir d'intimité.

En effet, lorsque j'ai réalisé ma première série du genre avec Philipp, il y a deux ans, je me suis sentie libérée. J'avais eu ce besoin d'émancipation, de découverte, et après la publication de cette série, ce besoin était assouvi. 

Je n'ai pas envie de poser en lingerie pour poser en lingerie. L'intérêt premier de ce blog est ma vision personnelle de la mode et la manière dont je joue avec.
Poser en lingerie implique que j'ai envie de vous faire découvrir de nouvelles pièces ou d'intégrer un univers différent (une autre époque, un autre style ou une autre atmosphère) - sinon, c'est tout simplement lassant pour moi, et cela perd toute spontanéité.


Ce n'est pas toujours évident d'exprimer ce sentiment aux nombreux photographes talentueux et bien intentionnés qui m'écrivent, mais je préfère donner la priorité à des personnes que je connais, et surtout, à des séances photos où je peux jouer avec le monde extérieur (urbain ou naturel), ou un intérieur vivant
Je préfère prendre les photos de mes looks quotidiens moi-même (du moins avec mon appareil) et profiter des collaborations avec photographes pour mettre en scène une histoire, un décor, sans forcément mettre en valeur mes habits, mais imaginer quelque chose de différent de mon quotidien. Et les séances en lingerie me cantonnent forcement à un univers restreint, pour les raisons que j'ai expliquées plus haut.

J'espère que ce texte ne sera pas offensant pour les photographes qui ont pu me contacter récemment, mais j'avais besoin d'écrire à ce sujet, afin d'expliquer plus clairement mes réticences, et mes envies. J'estime être très chanceuse de pouvoir travailler avec toutes ces personnes douées, sensibles et créatives, mais si je ne suis pas un modèle "professionnel", c'est parce que je veux garder cette liberté de choisir mes collaborations : ) 


Hello dears ! Here's the second part of my photoshoot with Vincent
I had bought this lace bodysuit a few days before, and I was eager to show it to you cause I've been searching for a piece like this for so long, and this one was affordable and still delicate. It's not always an easy task to find cheap and classy lingerie. 
Vincent knows how to capture feminity with such grace, tenderness and his pictures often seem taken from the past, which is perfectly in harmony with my world and my vision of lingerie photography.

Do you like these pictures ? xx







 



Lace bodysuit - Etam
Floral shirt - Vintage
Kimono - Newdress
Necklace - Gift from Laura♥


Bisous !

mercredi 27 avril 2016

Empirical Asylum




22/04/16 - Darwin, Bordeaux


   Je vous présente cette drôle de veste vintage qui a tout les atouts pour se faire détester: épaulettes, velours matelassé et fleurs bien kitsch. Elle me faisait de l'œil dans le placard de ma grand-tante depuis longtemps, et lorsqu'elle a proposé de m'en faire don, j'ai hésité car je me demandais comment j'allais pouvoir porter une telle pièce.
Et puis quitte à me faire haïr, je me suis dit, autant ajouter une chanson de Rihanna en fond, haha. 

Je pensais associer cette veste à une tenue sobre type pull noir et jean noir, mais au fil de mes essayages, j'ai opté pour une touche plus rock et provocante. Et avec mes nouvelles boucles d'oreille à pique et bague en croix Rings & Tings, j'avais tout l'air d'une rebelle de la mode 80's. Vous l'avez compris, cette veste m'inspire une grande confiance.

Bon en vrai, quand je suis sortie dans cet accoutrement, j'ai senti tous les regards interloqués se poser sur moi et ma confiance s'est vite muée en honte et j'ai accéléré le pas pour fuir les gens - mais Sarah, que je rejoignais alors, m'a vite rassuré. Sarah est toujours là pour mettre à l'aise ;)

C'est encore à elle que je dois ces clichés pris à Darwin, le quartier bobo/hipster/skater de Bordeaux, où nous avions prévu d'aller diner. 

Enfin, pour conclure avec une anecdote sur cette veste, sachez que c'est une Kenzo datant des années 70, et j'ai par curiosité retrouvé un de ses clones sur Etsy, pour la modique somme de 265€. Ça a du bon la famille... ;) 

Alors cette tenue/veste, vous aimez ou ça vous donne la nausée ?


   Hello guys ! Here's a vintage newbie that has all the features for you to hate it - or love it: shoulder pads, quilted velvet and kitsch flowers. My grand-aunt actually gave it to me after it eyed me up for quite a while in her closet. I was quite reluctant at the beginning cause I had no idea on how to wear it, but today (or a few days ago now you're reading me) I rose to the challenge

I first thought of an all black and simple outfit, but I eventually opted for a more provocative and rocker style. And my new arrow earrings and cross ring from Rings & Tings were the perfect accessories to feel like a fashion rebel from the 80's. You got it, this jacket gives me much confidence.

But the true story is that when I got out to meet up Sarah, all my confidence transformed into a feeling of shame, as I felt people's gazes and I quickened my pace to get away from them. 
However, you can always count on a good friend to make you feel at ease and Sarah reassured me and took these cool pictures in the hypest place of Bordeaux: Darwin, where we had planned to go for diner

So, what do you think of this outfit ? Do you like the jacket ?








Floral jacket - Vintage Kenzo
Floral shirt - Vintage
Shorts - Forever 21
Floral boots - Dr Martens


XOXO

dimanche 24 avril 2016

An Alice Story




11/10/15 - Paris, Jardin des Serres d'Auteuil


   En octobre dernier je m'étais rendue à Paris le temps d'un weekend entièrement dédié à un projet photographique orchestré par la géniale Marion. Le thème m'avait tout de suite séduit, puisqu'il s'agissait d'Alice Aux Pays Des Merveilles. Un conte fascinant que Marion a choisi pour écrire son mémoire, et j'ai d'ailleurs appris plein d'anecdotes grâce à elle. 

Nous étions une sacrée petite équipe, avec Marion (n°2) au maquillage et à la coiffure, Sonia au stylisme et les petites mains supplémentaires des copains qui ont eu la gentillesse et patience de nous accompagner et de nous assister.

C'était un weekend assez éprouvant, car nous avons réalisé en tout six scènes tirées du livre, et entre les petits imprévus et la sympathie des gardiens du parc qui ont voulu nous virer - sous prétexte qu'on avait "l'air de professionnels" - avant que je m'effondre en larmes devant eux, furieuse de cette injustice et angoissée à l'idée que notre projet tombe à l'eau. Mais c'est aussi cela qui fait de ce weekend un moment inoubliable, et l'une de mes plus belles expériences en tant que modèle ! 

Et quelle joie de pouvoir découvrir le fruit de notre travail deux mois plus tard ! Le résultat me plaît beaucoup, j'espère qu'il en sera de même pour vous :)

Je vous laisse donc pénétrer dans ce petit monde, et en attendant la suite, allez jeter un œil au travail de Marion et à notre précédente collaboration


   I'm so glad to finally show you the result of this quite intense photoshoot made in last October with the amazing Marion. I was really glad to participate in this project, for the theme was nothing less than Alice In Wonderland. Marion chose this fascinating tale to write her master's dissertation, and she incidentally told me many anecdotes about it. 

We were quite a team, with Marion (number 2) to make me up and dress my hair (crown braids is definitely my favorite haircut), Sonia to help us with the outfit styling and projector issues, and two boyfriends who were kind enough to join us for extra-help. It took us a whole weekend to get everything done - I had come to Paris especially for that. 

We encountered some troubles with the garden attendants who wanted us to leave because we looked "too professional" to be allowed to shoot there freely. I got really angry because I knew we were within our rights and I ended up in an anxiety attack that scared everyone out and enabled us to continue out work, haha. 
And when I see the result, all the bad things seem ridiculous compared to the fun we had putting up this living tale :)

So thank you to all our little team and of course our talented photographer Marion, whom I had the chance to collaborate again with (see here







THE GARDEN OF THE LIVE FLOWERS




Jumpsuit - Pepaloves
Tights - Calzedonia *
Cape - Etam *
Mary Janes - André *
Necklace - made by Sonia with Marion's Alice locket *

*articles prêtés / lent items


To Follow... xxx♥

jeudi 21 avril 2016

Street Mushrooms




20/04/16 - Bordeaux


   Un look tout frais photographié hier, alors que je faisais une petite pause dans mes révisions pour retrouver mon amie Sarah. Je n'avais plus de photos de tenues en réserve, alors c'est après une virée shopping et un petit goûter en ville que Sarah m'a bien rendu service ;) 
Je portais ce chemisier en dentelle que vous aviez déjà pu apercevoir dans cet article - offert par le site Noradress - assorti à une jupe rose bonbon et des collants à fleurs. Un look très romantique (pour ne pas dire carrément guimauve) que j'ai tâché de tonifier avec ma fidèle veste en jean
Le matin même j'avais reçu des bijoux du site Rings & Tings, dont cette paire de boucles d'oreille en résine pastel que vous pouvez voir plus bas.

Je tenais également à vous remercier de tout cœur pour vos nombreuses réactions suite à mon dernier article sur le narcissisme. Comme j'ai pu le dire sur Facebook, je ne m'attendais pas à susciter tant d'attention avec un post aussi personnel, et pourtant, vous avez été nombreux à m'écrire pour me faire part de votre ressenti, à "aimer" et partager ce texte. 
Cela m'a beaucoup rassuré et me donne envie d'écrire plus souvent sur des sujets plus profonds, autres que mes tenues ou mes shootings ;) 
Si vous avez des suggestions, n'hésitez pas !


Finally I had the chance to take pictures of a new outfit thanks to my lovely friend Sarah, whom I saw yesterday after studying for my exams. We went shopping and had a sweet snack downtown before to go near the cherry blossom trees to shoot this romantic look energized by my usual denim jacket
I was wearing a white lacey top from Noradress, a pink skirt and these new pastel earrings I had just received on that very morning, from Rings & Tings.

So how do you like this look dears ? :)









Pink skirt - CNDirect
Denim jacket - Freep'Show Friperie
Lace tights - Calzedonia
Earrings - Rings & Tings
Shoes - Emmaüs


Bisous bisous !

samedi 16 avril 2016

Me, Myself & I & My Insecurity



 © Clémence Leclerc ♥ Mon visage sans maquillage / No Makeup Face 

   Once I was called a narcissist. This word echoed in my head for so long with such a terrible sense of shame.
I do consider myself a narcissist, and I dare even say I'm a egocentered person. I mean seriously, I got a blog made of pictures of myself and I take pleasure in puting myself in front of a camera and trying to look beautiful. Sometimes I spend a hundred years standing in front of a mirror, trying to see myself from outside, looking at my face and my expressions. 
This is awful right ? 

Of course it has never been easy to admit it. Religion even made it a sin - but as no God is watching over me, I've come to realize that loving oneself's is just fine, as long as one is able to love others equally, or even more. 

And I know that I have no problem to love someone else - the problem might be that I actually love too much, haha. I feel at ease with my family and all my friends, and I'm not this girl who used to adore "popular" girls in my highschool anymore - I've grown up and I'm able to communicate with people more easily and naturally and I'm almost always able to erase this need for perpetual comparisons with other girls.

In a society ruled by appearances, everyday we are ironically judged for caring about our own appearance. People hate you if you seem to have spent too much time dressing up, people hate you if you seem to just don't care about how you look.
This is very annoying



I used to suffer from being called "anorexic", and I used to feel ugly because I was not the kind of girl that most of the boys liked in highschool. I was different. I dressed myself differently.
But now, being at peace with my body is something I'm so grateful for, when I hear all these people struggling to loose weight or fearing to gain some. I'm happy that I can see pictures of myself looking ridiculous without feeling ashamed. I'm happy I can participate in the creation of beautiful pictures in being a model for many passionated artists

It's important to be able to look at yourself with an external point of view, and this is what leads me to egocentrism. I don't believe I'm a selfish person, but indeed I spend a lot of time thinking about myself. I talk to myself when I'm alone at home, I write pages in my diary analysing my behaviour or my thoughts, and this is for now the best way I've found to cure and reassure myself when I feel scared or sad.

And I wish I could give some people the confidence they would need to feel good with their image, their body, themselves. Writing a blog and modeling is what chased out the insecurity out of me. And everyone should find his way to live more freely.

I thank you for having read me - these thoughts are very personal but I hope it can help some of you to understand yourself better, and understand the reasons behind this blog too.
Please give me your opinion on the subject, I'll be glad to read from you :)



Quand j'étais au lycée, on m'a traité de "narcissique".
Ce mot a pendant très longtemps résonné en moi comme l'insulte ultime, et j'éprouvais un sentiment de honte en y repensant. 
Ce n'est pas facile à dire, et ça l'est encore moins en français, car la barrière de la langue m'offre un certain voile d'intimité. Mais en effet, je dois bien reconnaître que je suis narcissique - je tiens un blog rempli de photos de moi, je prend plaisir à prendre la pose face à l'objectif en essayant d'avoir l'air jolie, et il m'arrive de passer des siècles plantée devant un miroir à m'observer, scruter la moindre de mes expressions, essayant d'avoir un regard extérieur sur moi-même: "quelle image les gens ont-ils de moi ?".
C'est effrayant n'est-ce-pas ?

Je me suis demandée pourquoi le narcissisme est tant jugé comme un acte malsain. Il est vrai que la religion en a fait un des sept péchés capitaux. Et même si aucun Dieu ne veille sur moi, la société n'aime pas ceux qui s'aiment un peu trop.
Evidemment, il y a une différence entre le narcissique qui vante à tout va ses qualités physiques (je pense à certains profils que l'on retrouve souvent dans la téléréalité et parfois en vrai), et celui qui se contente d'éprouver un sentiment de satisfaction interne qui ose se dire "cette coupe me va bien", "je me trouve bien mieux dans cette petite robe" en voyant son reflet.

Le premier est irrespectueux de l'autre, en clamant son amour propre il pousse l'autre à se comparer. Mais surtout, ce genre de comportements - les complexes de supériorité - cache bien souvent des failles dans le caractère des personnes qui en font preuve. 
Ce dont j'aimerais vous parler, c'est d'un amour propre peut-être un peu trop développé, mais un amour propre qui sait rester humble et qui a souvent besoin d'être rassuré, car cet amour propre s'est construit sur des blessures qu'il a réussi à refermer, mais qu'il n'oublie pas. J'ai pu lire quelques articles sur le sujet - bon nombre de blogueuses ont souvent été rejetées dans leur scolarité, ou ont souffert d'une grande timidité ou de complexes.

Pour ma part, les petits traumatismes (je dis "petits" car j'ai conscience que certains connaissent bien pire malheureusement) que j'ai vécus durant mes quatre ans de collège et le début du lycée, la violence verbale et parfois physique, l'humiliation et le rejet, la boule au ventre avant d'aller en cours, font maintenant ma force. J'ai essayé de refouler cette haine et de m'en servir pour construire ma personnalité sur ces différences que les autres n'aimaient pas. 

Et aujourd'hui, je suis soulagée d'être en paix avec moi-même, d'être à l'aise dans mon corps - bien qu'après avoir été jugée "anorexique" pendant des années, j'ai développé une crainte de me voir prendre du poids. Car j'ai utilisé ces traits minces que l'on me reprochait pour construire cette image de moi-même, et je n'ai pas envie de m'en départir.

 

Dans une société gouvernée par l'apparence, on est tous les jours ironiquement jugés sur l'intérêt que l'on porte à cette dernière. Si tu as visiblement passé trop de temps à choisir ta tenue, tu es narcissique et superficielle - si c'est le dernier de tes soucis, tu es négligée et douteuse

Pourtant, la mode, qui a bien ses vices, est pour moi une source d'inspiration quotidienne, une des nombreuses raisons pour lesquelles j'ai envie de me lever le matin, et elle m'a aidé à m'affirmer et à cesser d'admirer en silence toutes les filles "branchées" de mon lycée en me comparant sans cesse, pour me rabaisser et finir par croire que je ne serai jamais le genre de fille que les garçons pouvaient apprécier. Ecrire un blog et jouer les modèles m'a aidé à prendre confiance en moi et à me prendre plus à la légère. Etre capable de voir une photo de soi en train de grimacer ou d'avoir tout simplement l'air ridicule a pour moi été signe que certains complexes qui m'habitaient avaient disparu. 

J'aimerais pouvoir offrir la chance à certaines de mes amies de ce départir de cette haine d'elle-même, de ce rejet de leur corps ou de cette peur de leur image. Un peu de narcissisme fait du bien à un ego ébréché, et l'aide à se reconstruire. Le juste milieu est de savoir l'utiliser à bon escient ;) 

Enfin, un dernier point que je voudrais aborder est plus précisément l'égocentrisme - ou l'art de s'intéresser à soi-même. Là encore, il est pour moi différent de l'égoïsme, qui rejette l'intérêt des autres en faveur du sien, ce qui n'est pas sain. 
Je pense qu'il est important d'arriver à avoir un regard extérieur sur soi-même, et pas seulement face à un miroir. Depuis des années, je noircis des cahiers entiers dédiés entre autre à l'analyse de mes comportements, de mes pensées... c'est un exercice qui m'a énormément aidé dans les moments les plus sombres mais qui me permet aussi de mieux appréhender mes émotions et ma relation aux autres, au quotidien. 


J'espère donc que vous aurez trouvé cet article intéressant. Il vous aidera à comprendre un peu mieux le personnage derrière ce blog, et peut-être vous-même : ) 
J'écrirai d'autres articles sur des sujets assez intimes - mais qui touchent tout le monde - alors en attendant, n'hésitez pas à partager votre avis ! 




xxx

mercredi 13 avril 2016

Candy Floss




12/03/16


   It would be indecent to say that I'm in love with these three little pictures, but damn, this is clearly something I've always dreamed to do ! And I owe it to Aimée and her amazing talent and creativity.
When I received this yellow collared dress from Sammydress, I was so excited because it's exactly the piece of clothe I love to wear for every day: sufficient in itself, simple, well cut, colorful and delightfully retro

I immediatly thought of Aimée to capture it first. I went to the fair to get this candy floss which initially looked like one, haha. But when we saw it all shrivelled we decided to use it anyway and I tried to look even more snobbish while holding this funny cloud of pink sugar.

So, how do you like these photographs and this yellow dress ?


   Dire que je suis amoureuse de ces trois petits clichés serait indécent, mais ils constituent pourtant un petit rêve devenu réalité, encore une fois grâce à Aimée, son talent et sa créativité

Lorsque j'ai reçu cette petite robe jaune Sammydress, avec son col tout mignon, j'étais tellement excitée à l'idée de la porter, car c'est exactement le genre de pièce que j'aime: simple, colorée, délicieusement rétro et qui se suffit à elle-même. 

J'ai tout de suite pensé à Aimée pour l'immortaliser une première fois. Je suis allée à la fête foraine pour acheter cette barbe-à-papa qui en avait tout l'air d'une avant de se ratatiner en quelques minutes. On a décidé de l'utiliser malgré tout, de manière un peu ironique, et j'ai donc pris mon air le plus snob possible pour arborer ce fier nuage de sucre rose...

Que pensez-vous des photos et de cette robe jaune poussin ? ;)